Arielle - Ann Igard


À la mémoire des malheureuses

Brûlées vives par milliers

À la mémoire des malheureuses

Méprisées égorgées violées

Qui n’ont jamais connu

Les fantaisies de l’enfance

Le hasard des naissances

Justes des balles perdues

C’est ainsi que les hommes pensent

Maudits seront tous les bourreaux


Ce soir je pense à Ann Igard

Qui fut pendue à Great Paxton

Dans le comté de Hutingdon

En Angleterre


À la mémoire des malheureuses

Aux flammes abandonnées

À la mémoire des malheureuses

Fusillées déchues oubliées

Qui gisent dans leurs vomissures

Qui meurent de leurs blessures

Tous ces délires de réussite

Et de consécration sociale

C’est ainsi que les hommes méditent

Maudits seront tous les bourreaux


Ce soir je pense à Ann Igard

Qui fut pendue à Great Paxton

Dans le comté de Hutingdon

En Angleterre


À la mémoire des malheureuses


Ce soir je pense à Ann Igard

Qui fut pendue à Great Paxton

Dans le comté de Hutingdon

En Angleterre


Music by Matthieu Ballet

Lyrics by Arielle ©

This website and its content are copyright Michel Translation — © Michel Translation 2011-2014
Some photos are under a GPL or a Creative Commons licence.
Some content is reproduced with permission from cited sources.