Sandra Le Couteur - Absence


Toujours si seule

Seule depuis la nuit des temps

Toi tu joues ta guerre,

tu piétines des continents

Tu connais l'ennui,

mais que sais-tu de l'attente 

De la froidure d'un lit

imaginant des mains absentes 

C'est toujours la même chose,  

la femme enfante

Son homme se dispose à repartir


Toujours si seule

Seule avec tes enfants

Tu joues Dieu le père

Tu t'ériges des monuments

Toi le matin que j'espère

dans ma nuit qui ne finit pas 

Debout les yeux grands ouverts

à redessiner tes pas 

C'est toujours la même chose  

La femme élève

Son homme se repose et repart


Toujours si seule

Seule dans ton appartement

Dans ton château dans ta tour

de ciment 

Avec les mêmes gestes depuis

la côte d'Adam

Et pourtant je reste

Sur ma faim en t'attendant 

C'est toujours la même chose

La femme attend

Son homme se retourne et s'endort


Toujours si seule

Seule depuis la nuit des temps

Toi tu joues ta guerre,

tu piétines des continents

Tu connais l'ennui,

mais que sais-tu de l'attente 

De la froidure d'un lit

imaginant des mains absentes 

C'est toujours la même chose  

La femme attend

Son homme se retourne et s'endort


Paroles et musique : Gilles Bélanger ©

Ce site web et son contenu sont soumis aux lois sur le droit d'auteur — © Michel Translation 2011-2014
Un certain nombre de photos sont soumises à une licence GPL ou Creative Commons.
Un certain nombre de contenus ont été reproduits avec la permission des détenteurs des droits et référencés comme tels.